lundi 7 juillet 2008

Communauté Urbaine, Acte 1

Le, 7 juillet 2008.

COMMUNAUTÉ URBAINE

Par respect de la démocratie, les trinitaires doivent pouvoir se prononcer sur un sujet qui modifiera durablement leur avenir en diminuant profondément les prérogatives communales.

Nous proposons dans un souci de transparence et de loyauté, l’organisation d’urgence d’un débat public, avec toutes les composantes des intervenants de cette restructuration.

Bien tardivement à l’annonce d’une modification structurelle, on met en avant les avantages qui abonderont les ressources de la nouvelle communauté urbaine.
Mais qu’en est-il des communes ?
L’augmentation d’une strate administrative supplémentaire, révèle une forme d’économie que le citoyen a du mal à apprécier.

Nous avons acquis l’expérience dans ce domaine ; nous savons que les promesses se résument souvent à des leurres, que les urgences invoquées sont invérifiables.
L’information diffusée par Nice-Matin du 26 Juin 2008 est incomplète et insuffisante.

Affirmer, comme le fait Le maire : « tout le monde va y gagner » relève d’une analyse pour le moins rapide. Décréter l’urgence pour réaliser cette Communauté Urbaine, augure mal qu’une information rationnelle soit mise à la disposition des citoyens ; vivons-nous sous le règne du bon vouloir du prince et des effets d’annonces ?

Nous sommes toujours en attente des bienfaits et d’un partage équitable entre les communes, promis par la majorité U.M.P, lors de notre adhésion à la CANCA, notre premier magistrat n’a pas été en capacité de tenir ses engagements ; en sera-t-il autrement aujourd’hui ? Nous sommes toujours en attente d’un projet pour notre commune et ignorons tout du projet de la Communauté Urbaine.

Dans de telles conditions, nous ne soutenons pas la politique de renoncement municipal.

Élus d’Opposition, « Ensemble pour La Trinité. »

Anne-Marie Bousquet et Gilles Rainero.

www.rainerogilles.blogspot.com

1 commentaire:

Vivre Ensemble pour La Trinité a dit…

Déléguer le droit du sol !
nous pouvons craindre de devenir la banlieue de l'Ariane.