samedi 21 mars 2009

Jeudi 19 mars "un mouvement très profond" de "colère"



Le Président du Mouvement Démocrate était l'invité de Caroline Roux dans l'émission "La Matinale" sur Canal+, jeudi 19 mars. François Bayrou a jugé que la journée d'action de jeudi constituait "un mouvement très profond" de "colère" contre "les décisions d'injustice, notamment fiscale" du gouvernement.

5 commentaires:

Gustin, comptable à la Z.E.N. a dit…

Bonjour,

Un Parpaing de Plomb (PP), mais cette fois de la production d'Antibes, à Monsieur Paul, pour l'extrême qualité de sa réflexion parue dans son "blogdeluimême", nous comprenons mieux:
- pourquoi le tram patine au pont Michel!
- pourquoi l'église est en ruine!
- pourquoi la friche progresse!
- pourquoi la population diminue!
- pourquoi la masse salariale du budget municipal progresse!
- pourquoi les bas salaires des employés municipaux son toujours bas!
- pourquoi le chapiteau provisoire est provisoire!
- pourquoi il y a un gros cadenat sur le portail du jardin public Tagnati!
- pourquoi le pigeonnier n'a pas de pigeon!
- pourquoi il répond toujours oui aux questions de ses concitoyens!
- pourquoi les arbres d'alignements de l'espace public sont coupés!
- pourquoi les chiens sont interdits de séjour!

- parce que les comptes et l'attention en vers ses concitoyens, n'ont jamais été au rendez-vous, en fait une question de culture...

Louise, plan Bermond a dit…

DE LA POLITIQUE!

L'absence de programme politique, ne parlons pas de l'action, nous la comprenons à la lecture des quelques lignes qui suivent et que vous pourrez compléter sur le "blogdeluimême";

" Mais je dois très modestement reconnaître que ce ne sont pas là les meilleurs « gogos » qu’on puisse trouver sur le marché des « gogos au rabais »… et cela sur n’importe quel marché .. ou souk … de la planète !! "

Voila le fond de la " pensée " d'un mage de gonfaron qui court derrière une sorcière, dans des termes qui relève d'une pensée bien connue par nos parents et grands parents, c'était la guerre, il y avait au moins cette excuse!

n'est ce pas Paul, un peu de courage, ouvre la fenêtre, et arrête de regarder l'activité de la rue à travers les lames des volets, il n'est jamais trop tard pour avoir un tout petit peu de courage, pas beaucoup, juste un peu!

GUGU OF THE GARDEN a dit…

F. B. A BIEN RAISON !
La « vie Trinitaire » parlons en, si le communisme à laissé des traces, les communistes Trinitaires étaient d’honnêtes travailleurs au même titre que la plupart des Trinitaires, les apparatchiks communistes n’étaient pas Trinitaires.
En fait, des militants de base qui il faut le rappeler, pendant la seconde guerre mondiale était du côté des maquisards.

F. B. A BIEN RAISON !
« Signer ses messages », comme ne pas les signer, dans un sens comme dans l’autre, n’est ni une preuve de courage n’est ni une preuve de lâcheté, même pour « l’époque contemporaine » !
En effet, il est possible de signer « de son nom » mais aussi de son « pseudo », pratique répandue chez les blogueurs.
Le plus important n’est pas la signature, par contre le contenu du message importe, et plus encore le débat politique constructif ( ?). Il ne faut pas, de ce point de vue, être faussement naïf, la Trinité, avec sa population en baisse, et malgré « les traces » laissées par le communisme, est un désert culturel entretenu par une équipe majoritaire qui n’a aucun programme politique, aucun projet, aucune perspective, c’est le déclin que Gilles Rainero et les personnalités qui l’entourent essaient de combattre, et en particulier :
- la délégation des pouvoirs à la Communauté Urbaine (Nice-Ariane) et le SIVOM (Saint André de la Roche).
- L’absence d’intérêt aux questions économique (la friche Anatole France, Plateau Tercier…).
- Les échecs en matière foncière (terrain Attia, vente de l’ancienne gendarmerie..)
- Echec majeur dans les transports (le tram sur la Promenade des Anglais, pas dans le Paillon…).
- Echec culturel (pas de salle pour rassembler les Trinitaires, un chapiteau-provisoire).
- Faire classer un monument historique et le laisser dans un état d’abandon interrogatif (l’eglise paroissiale).
- Parcs et jardins sans aucune méthode de gestion (jardin Tagnati).

A suivre, en attendant je signe de mon nom de blogueur "GUGU..."

Paul E. a dit…

alors Alexandre,
tu t'ennuyais à Gonfaron?

tu es redescendu à tes scribouillards passe temps du dimanche,
mais qui peut te trahir toi le rantamplanplan de la vallée du Paillon,
sorte de double zoro de l'action politique,
dernier échec , le tram!
il parait que tu vas mettre des velibs place Pasteur?
et aussi que Gilles Rainero te prépare une chaîne autour de la mairie, je ne sais trop à quelle occasion, peut pour la suppression des voiture louées pour les élus et les petits chefs,
je comprends pourquoi les vélibs, pas mal comme économie, essence, co2 et location...

HAPART B. a dit…

LE TRAM DE L'ARIANE-TRINITÉ
EST UNE BLAGUE ? ? ?

JE SAIS TOUT

" Poisson d'avril

En France, on raconte que jusqu'en 1564, l'année commençait le 1er avril. Cette année là, le roi Charles IX décida de modifier le calendrier. L'année commencerait désormais le 1er janvier.
Le 1er janvier 1565 tout le monde se souhaitât "bonne année", se fit des cadeaux, se donna des étrennes, tout comme à un début d'année. Seulement quand arriva le 1er avril, quelques petitsfarceurs eurent l'idée de se faire encore des cadeaux, puisque c'était à cette date qu'avant on s'en faisait. Mais, comme c'étaient des farceurs et que ce n'était plus le "vrai" début de l'année, les cadeaux furent de faux cadeaux, des cadeaux "pour de rire", sans valeur.
À partir de ce jour là, raconte-t-on, chaque année au 1er avril tout le monde, grands et petits, prit l'habitude de se faire des blagues et des farces.
Comme à cette période de l'année, au début du mois d'avril, en France, la pêche est interdite, car c'est la période de frai des poissons (la période de reproduction), certains avaient eu comme idée de faire des farces aux pêcheurs en jetant des harengs dans la rivière. En faisant cela, ils devaient peut-être s'écrier: "Poisson d'avril!" et la coutume du "poisson d'avril" est restée.
Aujourd’hui, on ne met plus de harengs dans l'eau douce, mais on accroche, le plus discrètement possible, de petits poissons en papier dans le dos des personnes qui se promènent parfois toute la journée avec ce "poisson d'avril" qui fait bien rire les autres.
Certains racontent aussi que le "poisson d'avril" serait devenu "poisson" parce qu'au début du mois d'Avril la lune sort du signe zodiacal des Poissons. "