vendredi 21 novembre 2008


De l'air !

Question épineuse que celle de l'environnement! A l'heure où les médias ne cessent de mettre le sujet sur le tapis, où l'on nous fait force recommandations pour économiser l'énergie et rouler plus propre, où l'on nous parle d'afficher sur les produits de grande consommation les fameuses « étiquettes vertes » précisant le taux de rejet de C02 généré par la fabrication de ces produits, on est en droit de se demander ce que nous respirons quotidiennement à la Trinité et ailleurs.

L'Union Européenne a récemment demandé des « explications »sur les raisons qui font que la qualité de l'air est si mauvaise dans la vallée du Paillon. Il semble que la DRIRE (Direction Régionale de l'Industrie, de la Recherche et de l'Environnement) ait lancé une étude à ce sujet. La vallée du Paillon, dont notre commune fait partie, subit chaque jour les rejets atmosphériques de pas moins de huit entreprises, objets de cette fameuse étude : deux cimenteries (à Contes et à la Grave de Peille), un incinérateur d'ordures ménagères (à l'Ariane), deux carrières (sur les communes de Blausasc, Peille, Contes et Drap), une société d'exploitation de carrières (à Saint André), une société de production d'enrobés (à la Trinité) et une société de produits asphaltiques (à Saint André). N'oublions pas le voisinage d'un trafic routier important généré par l'autoroute, la pénétrante et l'activité liée au centre commercial (environ 14 000 véhicules par jour!).

Or il n'y a à ce jour aucune station de relevé de pollution atmosphérique sur notre territoire et nous respirons quotidiennement un air chargé de particules de poussières, d'oxyde d'azote, et autres en sachant que dans les communes voisines équipées de stations de relevés les taux de pollution atmosphérique atteignent des niveaux plus qu'inquiétants. Nous subissons, nous aussi, cette exposition sans disposer de mesures de la qualité de l'air et sans connaître les conséquences sur notre santé et celle de nos enfants.

On ne nous fera pas croire que « le nuage » s'arrête à l'entrée de notre commune! Il y a donc urgence, dans ce domaine aussi!....

1 commentaire:

Vivre Ensemble pour La Trinité a dit…

Je rappelle à celles et ceux qui sont intéressés ( comment ne pas l'être?) , que se tiendra mercredi 26 novembre au rond point de la pénétrante de Cantaron, là où se trouve la sculpture de la main , une manifestation de protestation du collectif d'opposition au projet d'incinération de brûlage de 105 000 tonnes de déchets/an dans les fours de la cimenterie VICAT.
L'association Ensemble pour La Trinité, est solidaire avec le collectif et sera représentée.
Une pétition est en cours, plus nous serons mobilisés, plus grandes seront nos chances de nous faire entendre.
*Rendez-vous Mercredi 26 novembre au rond-point de Cantaron à 10 h.*